Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 22/02/2018

Pourquoi l’art est-il profitable au business ?

De la façon de travailler à la production de produits esthétiques en passant par la gestion collaborative, l’art et le business avancent main dans la main. Oubliez l’esthétisme du design graphique, le partenariat est bien plus vaste.

Les qualités de l’art appliquées à l’entreprise

La démarche artistique a beaucoup à offrir aux équipes techniques et opérationnelles, quels que soient l’organisation de sa structure et son marché. Dans la gestion de projet, incorporer de la créativité favorise l’émergence de l’innovation. Et ce grâce à six qualités :

La perception : le designer a pour objectif de trouver plusieurs réponses face à une énigme. Que celui-ci soit physique, d’usage ou d’évolution, un problème n’existe pas sans sa solution. Une approche plus libre permet d’imaginer diverses résolutions et ouvre le champ des possibles. Et si les solutions s’additionnent, l’entrepreneur favorise la création de valeur de son offre.

L’absence de jugement : face à l’inconnu, l’hémisphère logique de notre cerveau se retrouve coincé. Grâce à l’intervention de l’hémisphère imaginatif, l’entrepreneur peut concevoir sa propre interprétation et solution. En sortant du schéma traditionnel de la résolution de problèmes business, les possibilités se multiplient.

L’improvisation : tout comme le jugement, l’improvisation demande souplesse d’esprit et imagination. Cette qualité embrasse les procédures essai-erreur sans découragement, apportant ainsi un peu de fraicheur dans un monde de productivité permanente.

La créativité : buzz word de l’année, la créativité n’en est pas moins l’incarnation de l’idée. Seule une démarche créative permet à l’innovation de voir le jour.

L’importance accordée aux détails : un produit fini est un produit dont les moindres détails ont été étudiés, testés et validés. Si Apple n’avait pas pris le temps de travailler les angles ronds de ses ordinateurs, son statut de gourou du design serait moindre aujourd’hui.

L’approche disruptive : dans le design, un objet peut en cacher un autre. Cecilie Manz l’a bien prouvé avec son « Soufflé » validé par le prix du Designer de l’Année au Salon Maison et Objet.

Pour en savoir plus.

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements